La vie de notre Église… en Lettonie

L'Eglise Evangélique Méthodiste en Lettonie "Une petite force motivée" par Gita Mednis

Gita Mednis est pasteure de l’Eglise Evangélique Méthodiste à Riga, capitale du pays. Dans ce communiqué, elle nous décrit brièvement l’église en Lettonie. Cette communication a paru au N° 1 du 2 janvier 2005 de « Unterwegs — Kirche und Welt ». C’est avec plaisir et conviction que le pasteur Samuel Lauber transcrit pour ENroute ces lignes qui l’ont fort impressionné.

L’Eglise Evangélique Méthodiste de Lettonie est actuellement une petite église, mais elle s’efforce de faire rayonner la lumière de l’Evangile et d’offrir au prochain l’espérance et l’amour du Christ Jésus.L’Eglise Méthodiste de Lettonie inonde de la clarté de l’Evangile des humains, femmes, hommes et enfants qui, dans ce monde, ont perdu toute espérance. L’Eglise propose l’amour du Christ à tous ceux et celles qui se sentent seuls, qui ont perdu toute motivation ou qui sont en quête du sens de leur existence ou de leur souffrance.

lettonie.jpg

La plus grande de nos églises, implantée à Liepaja est très active parmi les sans-abri. Elle distribue des aliments, et s’efforce de procurer du travail et des logements. Elle propose un projet de vie à des jeunes qui ont terminé les études et qui sont en recherche d’emploi.

 L’église de Riga s’active dans la prison pour femmes et aide des enfants qui vivent avec leur mère écrouée.

L’Eglise s’engage actuellement à résoudre avec d’autres un des plus grands problèmes du pays qu’est l’interruption volontaire de grossesse qui réduit fortement le taux de population. Elle a commencé par conseiller et par accompagner des jeunes femmes enceintes qui veulent garder l’enfant. Elle s’efforce de leur trouver un appartement, elle leur propose une formation continue et prévoit une garderie d’enfants, afin que ces femmes puissent exercer un métier et pourvoir aux besoins de leur vie et à ceux de leurs enfants.

Les églises se composent pour l’essentiel de personnes d’âge moyen et de retraités. La plupart vivent de rentes qui sont souvent en-dessous du minimum fixé par l’état. Nonobstant ces dures circonstances, les membres sont reconnaissants pour leur appartenance ecclésiale et pour la possibilité de participer aux cultes lors desquels ils peuvent jouir de la communion fraternelle.

De la situation et de la dynamique de l’Eglise.

L’Eglise Evangélique Méthodiste est reconnue par le gouvernement comme église traditionnelle. Il faut se souvenir, qu’elle a joui de cette situation avant la deuxième guerre mondiale. Actuellement, elle se compose de treize communautés et de trois autres groupements qui sont en train de se constituer en église.

La force des églises méthodistes de Lettonie est l’école du dimanche et les programmes d’activité parmi les jeunes. Par les écoles du dimanche, l’église atteint bien des enfants provenant de familles sans aucune relation ecclésiale. Chaque été des camps sous tentes sont organisés pour les écoles du dimanche. Ceux-ci sont très prisés. Ainsi, les enfants font connaissance de la communauté de foi et de vie. Le pasteur de la jeunesse, Inese BUDNlKA s’efforce de former la jeunesse, et de la préparer aux futures responsabilités d’animateurs de l’église.

La Lettonie et l’histoire des méthodistes.

Les églises méthodistes des trois états baltiques ont été unies en 1921 à l’église méthodiste russe, pour former la conférence missionnaire russo-balte, sous la direction de l’évêque John Nuelsen et du surintendant Dr G. Simons. Une dernière Conférence Annuelle eut lieu en 1939, avant que les Etats baltes soient occupés par les armées soviétiques, plus tard par les armées allemandes, et à nouveau par les Soviétiques. Par la suite, les Etats baltes furent annexés à l’URSS et leur furent soumis jusqu’en 1991. L’Eglise Méthodiste en Estonie, même sous l’occupation soviétique, a réussi à maintenir ses activités et à propager l’évangile. Les églises méthodistes en Lettonie et en Lituanie par contre ont été suspendues dans leurs activités. Ce n’est qu’en 1991 qu’elles ont retrouvé leur indépendance et ont été autorisées à œuvrer.

Aujourd’hui, les églises méthodistes de Lettonie et de Lituanie font partie de la Conférence Annuelle de l’Estonie. Aucun des districts n’est assez nombreux pour former une Conférence Annuelle.

Traduction : le pasteur Samuel Lauber

Source Kirche+Welt