Une histoire de grenouille

Suivant
grenouille.gif
grenouille-couleur.jpg

On met une grenouille dans une casserole et on allume le feu. La grenouille nage, elle est bien, il fait bon, l'eau est tiède. Elle se prélasse et nage avec insouciance. Puis l'eau est de plus en plus chaude, elle a de plus en plus de mal à nager et n'a bientôt plus assez de force pour sauter. L'eau devient trop chaude et elle meurt. Si on l'avait jetée dans l'eau déjà chaude, elle aurait donné un bon coup de reins et aurait sauté hors de la casserole. Elle n'aurait pas perdu la vie.

 Nous sommes bombardés dans notre vie chrétienne, tous les jours, par des idées qui risquent petit à petit et insidieusement de nous faire perdre la foi, ou tout au moins susciter des doutes. Il me vient à l'esprit ce verset de 2 Pierre 3,3 : 

Sachant avant tout que dans les derniers jours il viendra des moqueurs, avec leurs railleries, marchant selon leur propres convoitises

. Nous, protestants, sommes trop timides.

Prenons garde et restons vigilants. Ne nous laissons pas anesthésier par tous ces propos qui peuvent nous atteindre, continuons de témoigner de notre foi avec courage, et d'annoncer l'Evangile même dans ce monde qui ne nous est pas favorable. Continuons à « tourner à l'envers ». Il y va de notre salut et de la survie de l'Eglise. 

Jane et Roland Riantmont Calbocci

Le Cep

février 2005