Musique et méthodisme

Canevas d’étude

Développement de la musique dans la Bible

Musique & chant dans l’Ancien Testament (2)

Pasteure Claire-Lise Meissner

Le mois dernier,  nous avons entamé un survol de la musique et du chant en vigueur sous la Première Alliance. Nous poursuivons avec David qui organisera la musique au service du culte.  À lire, Bible en mains !

- Ps 33.2-3 Les Psaumes nous encouragent à laisser éclater la joie qui découle de la foi en Dieu, avec tout notre être. 

À l'époque de David : dans le tabernacle

David = chantre de l'Éternel par excellence. Jouait de la lyre en gardant ses moutons, bien avant d'être célèbre !

- 1Ch 15.16-21 Création du 1er orchestre lorsque David fait ramener l'arche de l'alliance à Jérusalem (but : « pour accompagner les réjouissances d'une musique éclatante »). 

- 1Ch 16.42 Les instruments étaient destinés à accompagner le chant exprimant les louanges à l'Eternel. 

- 1Ch 16.37 David charge Asaph et sa famille d'assurer un service permanent dans le Tabernacle.

Organisation des prêtres-musiciens pour le futur temple

- 1Ch 23.1-5 David établit 4 000 Lévites (=prêtres) pour louer l'Eternel avec les instruments qu'il a lui même fabriqués « chaque matin et chaque soir » (v.30),  ils étaient formés pendant dix ans (en fonction à 30 ans).

  1. -1Ch 25.1-7 Les chantres étaient divisés en 24 classes de 12 hommes. 288 étaient « experts concernant le chant de l'Eternel, tous enseignants » enseignaient la musique à leurs frères. Asaph, Yedoutoun et Héman et toute sa famille (y compris ses 3 filles !!!) jouaient, chantaient et prophétisaient sous la direction de leurs pères des cantiques inspirés (v. 1, 2, 3). L’expression musicale soutient le  ministère prophétique.
David_enlug017.jpg


Le roi David ayant mis à terre harpe et couronne implore la miséricorde de l'Éternel qu'on aperçoit dans une nuée - enluminure tirée du Livre d'heures exécuté à Utrecht, Pays-Bas, XVe s. - © Université de Liège

Pour aller plus loin :

Réflexion communautaire

  1.  Que représente le chant dans l’Église aujourd’hui ? 
  2.  Soutient-il la proclamation de notre foi au Dieu trinitaire et exprime-t-il notre vécu ? 
  3.  Quelle différence entre un accompagnement de cantiques et une musique qui permet à Dieu de visiter son peuple et de lui parler ?
  4.  Le message des chants est-il en accord avec l’Écriture ?

Pour les musiciens

  1.  Cherchons-nous l’excellence dans notre art en considérant ce service comme un ministère rendu à Dieu ?
  2.  Comment puis-je progresser pour que mon jeu devienne offrande envers Dieu et canal de bénédiction pour son peuple ?
  3.  Est-ce que je connais les paroles des chants que je joue ?

Piste de prière : 

Méditer le Psaume 33

  1.  Puis-je y trouver un appel vibrant à l’expression d’une juste louange ? Celle qui implique mon corps, mes émotions, ma pensée, ma volonté…
  2.  Prier : dans le secret de ma chambre, oser une mélodie sur les paroles de ce Psaume, un geste pour accompagner ma réponse à l’amour de Dieu..

Dans le prochain numéro, la musique à l’époque de Salomon, des deux Royaumes, de l’exil et sa réorganisation après l’exil.