Retour sur la Conférence annuelle

TOUS À THUN
La Conférence Annuelle EEM Suisse/France/Algérie s'est tenue du 9 au 13 juin 2004 à Thun (Suisse) sous le thème "fais-moi vivre la plénitude, fais-moi vivre la vacuité". Quelques 300 délégués pasteurs et laïques ont délibéré durant quatre jours sous la houlette de l'évêque Heinrich Bolleter. Une occasion unique de resserrer les liens qui unissent les membres de notre Conférence. Nous nous limitons faute de place à la publication de quelques réactions prises sur le vif. Reportez-vous au service d'EEMNI pour l'intégralité des reportages.


Vive le temps de communion chaleureuse
La CA selon Abdenour 
Abdenour AIT ABDELMALEK
Pasteur

Je participais pour la seconde fois à une conférence annuelle méthodiste. Il est vrai que la conférence de Winthertur m'a laissé des souvenirs quelque peu désagréables, concernant les conditions de travail. La température était trop élevée et la salle de conférence inadaptée pour la circonstance. Il y avait aussi la question de traduction ; la frustration était perceptible : la qualité de la traduction n'était pas assez bonne, sans évidemment mettre en doute la bonne volonté des organisateurs et des traducteurs qui eux aussi étaient soumis à cette grande chaleur étouffante. La conférence 2004 semble avoir pris la revanche. Les conditions climatiques étaient bien différentes ; on se croyait presque en plein hiver avec des températures basses et même des neiges importantes visibles aux sommets de ces magnifiques montagnes qui encerclent cette agréable ville de Thoune. 


De même, la traduction, sans être parfaite , nous a tout de même permis d'être associés pleinement à la conférence. De grands efforts ont été entrepris dans ce sens. Le participants francophones ont sans doute tous pris acte de cette nette amélioration.
Je veux signaler aussi l'excellence de ces familles qui, au delà de l'accueil, ont su manifester un lien fraternel très fort. On se sentait vraiment en famille. Personnellement, je n'ai pas été seulement hébergé mais j'ai aussi partagé énormément de choses sur de nombreux sujets. Je pense que ce brassage durant la conférence est très utile au delà même du vaste et riche programme qui a été partagé.
Le corps de Christ a ce besoin de communier afin de rester tendu vers ces grands défis qui se posent à nos Eglises. Malgré le peu ou parfois l'absence de réponses à certaines questions épineuses, la Conférence a le mérite de rester un moment fort et particulièrement indispensable pour la pérennité et la bonne marche de notre Eglise. Les moments de détente ont été d'une grande qualité. Bravo aux organisateurs et à la communauté thounoise.