Portrait

Samuel Goia, missionnaire en Roumanie

Samuel Goia, missionnaire en Roumanie

Pour le Christ, il fait du porte-à-porte

Urs Schweizer


Urs Schweizer nous brosse le portrait d’un missionnaire roumain entreprenant et persévérant qui n’hésite pas à mouiller sa chemise pour remplir sa mission.

Tout a commencé il y a deux ans. Comme un missionnaire laïc Samuel Goia a arpenté les routes et visité les villages près de Cluj-Napoca (Roumanie). Les chemins qu’il a empruntés étaient en partie en un très mauvais état. Cela ne l’arrêtait pas. Son cœur bat pour les gens dans les villages : des Roms qui sont socialement marginalisés et doivent faire face à de nombreux préjugés et au rejet. Particulièrement avec eux, il veut partager l'amour de Dieu.

Lorsque Samuel Goia est venu dans le village de Martinesti, Maria, une femme Rom, a engagé une conversation avec lui. À un moment donné, elle l’a invité dans son jardin, pour qu'il parle avec son fils Cristian. Samuel Goia l’avait en effet déjà vu lors de précédentes visites, mais n’avait jamais échangé un mot avec lui. Il était plutôt très surpris, quand Cristian l'accueillit avec un « Bonjour ». Samuel Goia lui demande alors : « Savez-vous qui je suis ? » Cristian répond : « Bien sûr que si. Vous êtes Samuel et je vous ai souvent vu venir dans notre village pour parler de Jésus aux gens du quartier et à ma mère ».


Une jeune villageoise en compagnie de l’évangéliste Samuel Goia

De progrès en progrès

Samuel Goia ne s’était jamais attendu à une telle ouverture. Il a été encore plus surpris quand Cristian l'a invité à entrer dans sa maison. Dans la discussion qui a suivi, il explique alors à Cristian l'Évangile. Celui-ci buvait ses paroles - et lui dit ensuite : « Je veux vivre avec ce Jésus Christ. Et je veux venir chez vous dans l’Église ».

Depuis ce jour, Samuel Goia visite cette famille régulièrement. À la fin du mois de janvier 2014, le missionnaire laïque a lancé un cercle d’étude biblique dans leur maison. Cristian voulait en savoir plus au sujet de Jésus - et sur la façon dont il pouvait Le servir. Dès lors, ils se réunissent tous les mardis à lire conjointement la Bible, à prier et à parler de ce que Jésus a fait jusqu'à présent dans leur vie.


Le Saint-Esprit change les vies

Samuel Goia voulait juste être un ami pour Cristian, aller chez lui, être là pour lui, partager avec lui. Il doutait parfois que ce jeune homme l'écouterait du tout. Mais par la suite, il l’a entendu reprendre ses propres mots, et il a réalisé qu'il avait non seulement entendu, mais qu’il avait également compris. Les rencontres avec Cristian ont été une source d’encouragement : le Saint-Esprit change des vies encore aujourd'hui et offre aux hommes de nouvelles perspectives.


Source : Kirche und Welt

Portrait