Agenda (4)

Un temps pour prier ensemble

Janvier est le mois du blanc... et de la prière en commun par-delà les dénominations. La prière entre enfants de Dieu, toutes tendances confondues n’est pas seulement une question de formes, c’est l’histoire d’être en forme spirituellement, un rendez-vous incontournable avec Dieu et ceux qui lui appartiennent. Ce rendez-vous se décline doublement avec d’un côté la Semaine Universelle de Prière initiée par l’Alliance Evangélique Française et de l’autre la Semaine de Prière pour l’Unité résultant de la collaboration entre églises protestantes, anglicanes, catholiques et orthodoxes. Courte présentation de ces deux initiatives majeures.

PRIERE_AEF.jpg


Semaine Universelle de Prière – 6 au 13 janvier 2008

L’Alliance Evangélique a lancé cette semaine de prière en 1846, qui, depuis, connaît un franc succès de par le monde. Ellle témoigne de l’importance de la prière, plus particulièrement comme manifestation visible d’une unité spirituelle moins visible. Nous sommes unis parce que Dieu est notre Père et Jésus-Christ notre seul Sauveur, c’est un don de sa part, le fruit de sa grâce.

Ensuite, elle donne à des chrétiens de sensibilité différente la possibilité de se tenir, ensemble, devant Dieu, pour prier. Que des chrétiens,  d’une même ville ou d’une même région, se retrouvent à genoux devant Dieu est lourd de conséquences et riche de sens ! 

Enfin, à l’heure de la mondialisation, il n’est pas inutile de souligner les dimensions de cette semaine qui voit des millions de chrétiens s’unir dans la prière un peu partout en France, en Europe et dans le monde. Prendre conscience du Corps de Christ, dans sa globalité, n’est pas un des moindres bénéfices de cette semaine de prière.

Fixer nos yeux sur Jésus, Emmanuel

Cette année, nous sommes invités à fixer nos yeux sur Jésus, Emmanuel, Dieu avec nous ! Le monde dans lequel nous vivons n’a que trop tendance à le reléguer au rayon des mythes et des antiquités. Cette semaine, c’est l’occasion de rappeler l’importance de notre mission : manifester, dans tous les domaines de la vie, la réalité de Jésus-Christ, unique moyen de salut pour l’humanité.


Semaine de prière pour l'unité des chrétiens

Priez sans cesse (1Th 5, 17)

La ‘Semaine de prière pour l’unité des chrétiens 2008’ marque son 100e anniversaire.


priere_unite.jpg

Un anniversaire important

Il y a cent ans, le Père Paul Wattson, prêtre épiscopalien (anglican) et cofondateur de la Society of the Atonement de Graymoor (à Garrisson, dans l’Etat de New York), inaugurait une Octave de prière pour l’unité des chrétiens qui fut célébrée pour la première fois du 18 au 25 janvier 1908. En 1968, exactement soixante ans plus tard, les Eglises et les paroisses du monde entier recevaient pour la première fois des textes pour la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, conjointement préparés par la Commission Foi et Constitution du Conseil œcuménique des Eglises et le Secrétariat pour la promotion de l’unité des chrétiens (Eglise catholique). L’histoire de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens est celle d’un succès.

Le texte biblique et le thème choisis pour 2008

Le passage biblique choisi pour la célébration du 100e anniversaire de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens est tiré de la première lettre aux Thessaloniciens. Le texte « Priez sans cesse » (1Th 5.17) souligne le rôle essentiel de la prière dans la vie de la communauté des croyants car elle donne à ses membres d’approfondir leur relation au Christ et aux autres. Ce passage fait partie d’une série d’ ‘impératifs’, des déclarations par lesquelles Paul encourage la communauté à vivre de l’unité que Dieu nous donne en Christ, à être dans la pratique ce qu’elle est dans le principe : le corps unique du Christ, visiblement uni en ce lieu.

L’appel à « prier sans cesse » (5.17) nous rappelle que la vie dans une communauté chrétienne n’est possible qu’à travers une vie de prière. Plus encore, la prière est partie intégrante de la vie des chrétiens précisément lorsqu’ils cherchent à manifester l’unité qui leur est donnée en Christ – une unité qui ne se limite pas aux accords doctrinaux et aux déclarations officielles mais qui s’exprime dans « tout ce qui contribue à la paix » – par des actions concrètes qui témoignent de leur unité en Christ et entre eux et la font s’accroître.