Journée mondiale de prière

"S'informer pour prier et prier pour agir" Vendredi le 2 mars 2007 par Evelyne Schaller

La Journée Mondiale de Prière est organisée par des femmes chrétiennes de 180 pays du monde.

logoJMP.gif

La JMP (Journée Mondiale de Prière) est un mouvement universel de femmes chrétiennes de toutes traditions, qui, chaque année, se réunissent localement pour observer une journée commune de prière et de solidarité. Les origines de la JMP remontent au XIXe siècle, aux États Unis et au Canada, lorsque quelques femmes chrétiennes se sont regroupées pour créer des actions de coopération visant à soutenir les femmes engagées dans la mission, sur place ou dans d’autres régions du monde. Ce mouvement s’est intensifié après les deux guerres mondiales et s’est d’abord implanté en Suisse. Il se concrétise par une journée annuelle de célébration, le premier vendredi du mois de mars, à laquelle hommes et femmes sont invités à participer.

Chaque année, un thème est développé et la liturgie vient d’un pays différent : en 2007, ce sont les femmes du Paraguay qui ont choisi les textes bibliques, préparé textes, prières, chants et gestes symboliques autour de cette parole : « Unis sous la tente de Dieu ». Cette diversité permet de se familiariser avec des symboles différents qui incluent les sentiments et le langage du corps. Il en résulte un dialogue très particulier qui renforce la conscience d’appartenir à la grande famille mondiale, malgré les différences de confessions, de langues, de traditions et de couleurs de peau.

« S’informer pour prier, prier pour agir », telle est la devise de la JMP. De cette façon, les femmes affirment que la prière et l’action sont inséparables, et ont, ensemble, un rôle essentiel à jouer dans le monde, en ayant le souci de travailler à la paix. Dans de nombreux pays, ce lien est maintenu tout au long de l’année.

Célébrations entre autres, à : Metz, Colmar, Bischwiller, Muntzenheim, Mulhouse, Strasbourg, Munster, Soultzeren, Anduze…

jmp2007.jpg

Le nanduti est une fine dentelle paraguayenne dont la variété de motifs évoque l'unité dans la diversité.

© Maria Victoria Servin