Éditorial

Précédent

Jésus a reçu l'autorité d'un roi

nativite.jpg


jp.w
Dans ce numéro, nous découvrons avec un grand plaisir le talent de conteur du pasteur lausannois Martial Deléchat. Son conte « la Couronne » stigmatise notre orgueil et notre fatuité, mis à nu face au mystère de l'incarnation à travers le portrait saisissant de « Charles-Henri Bolomey, de près d'Echallens, le grand absent de la crèche ». Toute couronne se dépose devant l'Enfant de Bethléhem, le seul à mériter honneur et gloire (Ap 4.10). Face à l'événement unique dans l'histoire, l'incarnation du Fils de Dieu au milieu de notre humanité, (voir l'article de Christine Chahinian qui en souligne l'historicité, n'en déplaise à certains esprits chagrins), une seule attitude s'impose, l'adoration. Pour nos lecteurs, Gérard Dagon signe une nouvelle mouture du célèbre « Mon beau sapin ». Décembre est le mois des bilans ; le centre de vacances Landersen n'y échappe pas. Suivez entre autres les explications de son président Daniel Husser : le bilan du centre est largement positif. Comme le sont aussi la Fête de Reconnaissance et la rencontre des groupes de jeunes à Munster, de même que la Conférence Annuelle de Serbie-Monténégro (voir le billet de l'Evêque). Nous ne passerons pas sous silence divers maux du siècle, la solitude (voir l'article de Jean-Ruben Otge) et le mépris dont souffrent parfois divers étrangers dans notre pays (voir Claude Bertololy). En ce temps de Noël, gonflons les rangs des artisans de paix !

Le journal ENroute est accessible sur un simple clic sous la forme d'un fichier .pdf (7 Mo)