La vie de nos églises

Suivant

Agen

L'Église d'Agen expérimente par moments des formes de culte nouvelles, une façon de mettre en pratique les propositions d'un groupe de réflexion sur ce sujet. En toute liberté et simplicité!
Autre domaine d'expérimentation, le ciné-débat : tous les mois est projeté sur grand écran un film de valeur d'origine séculière, point de départ d'un débat de fond. A ces soirées, les gens du voisinage sont invités. Les premiers essais sont encourageants.
L'Église a suivi trois soirées «Pro Christ» sur sept: même si l'auditoire extérieur à l'Église était réduit, nous ne regrettons pas la participation à cet effort d'évangélisation.
Nous préparons l'accueil du nouveau pasteur en janvier 2004, ainsi que les importants travaux à entreprendre au presbytère et dans la partie collective du bâtiment (total: entre 23 000 et 30 000 ¤).
Avec trois autres Églises protestantes de la ville, l'Église a organisé du 12 au 22 mai la quinzaine «Les Protestants s'expriment», une suite de manifestations pour rendre plus explicite son message, ses convictions. La première conférence-débat a porté sur l' «Oecuménisme, dialogue interreligieux et laïcité» avec pour invité le pasteur Olivier brès, président de région SOE de l'ERF en remplacement du pasteur Gill DAUDÉ, chargé des relations oecuméniques au sein de la Fédération Protestante de France (pour cause de grève. Cette soirée spéciale s'est déroulée en partenariat avec l'association Gambetta L'invité de la seconde soirée a été le Dr Christian KLOPFENSTEIN, président de l'Union Évangélique Médicale et Paramédicale (UEMP): il a évoqué l'apport de la Bible dans le domaine de la médecine. Les «Tziganes évangéliques» ont témoigné par la musique et la parole du chemin de Dieu dans leur coeur. Les comédiens Alain et Marion COMBES ont mis en scène l'Évangile de Marc, tandis que se tenait l'exposition «Bible et santé» montée par la Société Biblique Française et le groupe oecuménique de Neuilly.
Le surintendant Daniel NUSSBAUMER accompagné de sa femme anime la journée intercommunautaire du Sud-Ouest le jour de l'Ascension .
Le 1er juin se déroule le 21e anniversaire de «Radio Espoir» avec le concours des pasteurs Paolo MORLACCHETTI et Jean-Philippe WAECHTER. Un duo talentueux (Zoé et Théozed) anime l'après-midi festive.

Mont-de-Marsan

Agape et présentations
Nous avons pris l'habitude de nous retrouver régulièrement autour d'un repas à l'Église où à tour de rôle chacun(e) peut faire valoir ses talents de cordon-bleu. Ainsi en février la choucroute de Catherine nous a rapprochés de nos frères et soeurs d'Alsace, après un culte famille interactif (sur le thème de David et Goliath). En mars, un repas arménien (salades arméniennes, crêpes à la viande, feuilles de vignes farcies !) a suivi le culte où Manée BABAIAN a été présentée à l'Église. Nous vous demandons de prier particulièrement pour cette famille engagée dans l'Église depuis un an. Anastasia a aussi été présentée récemment.
Bible et culture 
Le 17 mars est née une nouvelle association dans le pays du Marsan : toutes les Églises chrétiennes ont eu la volonté de s'associer (Église Réformée de France, Mission Tsigane, Église Catholique, Assemblée de Dieu, Église Évangélique Méthodiste) pour mettre en place des projets autour de l'année de la Bible. Cette association veut montrer à tous la valeur de la Bible.
Travaux et sorties
La Semaine Sainte fut riche en rendez-vous, de la célébration oecuménique du Vendredi saint à la sortie en barque au courant de Huchet (courant d'un lac vers la mer dans une « Amazonie landaise » unique en France) en passant par le Jeudi saint où nous avons partagé le repas juif du « Séder », comme l'a vraisemblablement vécu Jésus. Que d'enseignements spirituels au travers de ces rencontres !
Avec les beaux jours du mois de mai, plusieurs travaux d'entretien ont été réalisés. Notre petite Église s'affermit lentement mais sûrement, avec l'assurance de la fidélité de notre Seigneur, dans les moments difficiles comme dans les moments de réjouissance.
Dany BENEZET

TIPI ARDENT

L'association Tipi Ardent vient de fêter sa première année d'existence et les activités pour enfants s'organisent petit à petit. C'est ainsi que pendant le week-end des Rameaux, au «château d'Aon», 17 enfants des trois Églises du Sud-Ouest ont vécu deux jours à la découverte de l'apôtre Pierre - à la Toussaint 2002, nous avions côtoyé Daniel. Une première enquête policière a permis d'établir la carte d'identité de cet apôtre exceptionnel, puis un «taboo-pictionnary» nous a mis en appétit avant d'aller affronter l'obscurité de la nuit à la recherche d'animaux bien particuliers (l'âne de Jésus, le coq de Pierre, etc.). C'est la tête pleine de ces histoires extraordinaires que chacun rejoignit son lit. Le lendemain, au menu : une bande dessinée, des chants, des noeuds de macramé, un grand jeu de piste avec André à la recherche de son frère. Quel privilège de vivre ces moments intenses avec ces enfants et quelle source de bénédiction de les entendre commenter la Parole de Dieu avec leur foi simple et tellement efficace pour s'édifier mutuellement. Ces week-ends permettent également à nos Églises de se rapprocher les unes des autres, aux animateurs de mieux se connaître, aux enfants de découvrir que d'autres vivent leur foi ailleurs. Rendez-vous est pris pour le camp sous tentes de cet été à Astaffort.

Dany BENEZET

Genève

Week-end des valeurs
Notre honorable invité pour cette occasion, M. Philippe DECORVET, nous a enrichis de son enseignement pendant cette première manifestation dans le cadre de l'année des valeurs que l'Église a vécue les 12 et 13 avril 2003.
Sa prédication du dimanche des Rameaux, basée sur le chapitre 4 de la lettre de Paul aux Ephésiens, nous a rappelé notre rôle et notre vocation de chrétiens dans l'Église de Christ. Il nous exhorte donc (reprenant les paroles de l'apôtre) à vivre la vie de notre Église comme une conséquence de la vie de Christ, nous supportant les uns les autres avec la grâce que nous avons reçue.
Dans certaines associations, a-t-il précisé, il existe des membres passifs qui peuvent recevoir des félicitations au bout de 20 ans de fidélité. L'Église par contre ne doit pas avoir de membres sans fonctions. La fonction principale pour chacun étant l'évangélisation « afin que nul ne manque » ; la deuxième condition repose sur la solidité du matériel (la Parole) à partir duquel une Église est bâtie; la troisième condition se trouve dans les versets 26 et 27: «Que le soleil ne se couche pas sur votre colère ne donnez pas accès au diable».
Le verset 32 nous rappelle le désir d'une Église sanctifiée qu'avait John WESLEY: «Vous pardonnant réciproquement comme Dieu vous a pardonné en Christ» et encore : «Vous ne devez plus marcher comme les païens» (v. 17).
Un tout grand merci à M. DECORVET.
Peter KARUNARATNA

Munster

Le week-end de Pâques, une trentaine de paroissiens se sont rendus à Woorthuisen en Hollande, chez Florianne GEORGE et son mari Klaas-Yann.
Le soir même, nous avons partagé le repas du «Seder», selon le rituel très précis de la tradition juive.
Le samedi matin, nous nous sommes rendus au magnifique palais royal d'Apeldoorn et ses somptueux jardins.
Dans l'après-midi, nous avons visité le musée marin «Schokland» et un ancien village de pêcheurs «Urk», où nous avons pu admirer la mer du Nord ainsi que des maisons hollandaises typiques.
Le dimanche matin, nous avons eu la joie d'assister au culte dans une Église pentecôtiste, avec une présentation d'enfant. Avant le message, l'orateur nous a salués et invités à monter sur l'estrade, afin d'entonner le chant «A toi la gloire», en français bien sûr. Le chant a ensuite été repris par toute l'assemblée, chacun dans sa propre langue: moment très fort du culte pour chacun d'entre nous. 
Après le culte, nous avons visité le magnifique parc «Keukenhof», où l'on a pu apprécier les beautés de la création, en particulier les tulipes.
De là, nous sommes repartis pour emprunter une route qui nous a conduits sur une sorte de «digue» traversant la mer. Sur le trajet, nous avons eu l'occasion d'admirer le beau paysage formé par de nombreux champs de tulipes en fleurs et quelques moulins, sans oublier les éoliennes. Nous avons ensuite traversé cette «digue» longue de 31 kilomètres, avant de revenir à notre lieu de séjour pour prendre un bon repas bien mérité.
Les soirées se déroulaient dans une bonne entente et se composaient de quelques chants ainsi que de moments de prière et de partage. Il régnait au sein du groupe une bonne ambiance et tous furent très satisfaits de ces quelques jours passés ensemble.
Nous voudrions tous remercier l'équipe organisatrice de ce beau voyage et dire tout particulièrement un grand MERCI à Carol GRUNENWALD.