La vie de notre Église - Comité exécutif de la CCECS

Comité Exécutif de la Conférence Centrale de l'Europe du Centre et du Sud par Sylvia Otto, déléguée laïque Suisse/France

Sylvia Otto, déléguée laïque de notre Conférence Annuelle, rend compte de la réunion de l'Exécutif de la Conférence Centrale de l'Europe du Centre et du Sud qui se tenait du 7 au 10 mars 2006 à Vienne (Autriche).
Je vous vois froncer les sourcils à la recherche d’un souvenir… Conférence Centrale de l’Europe du Centre et du Sud (CCECS)… mais oui bien sûr ! C’est le diocèse dont nous, Suisses et Français, faisons partie, avec d’autres pays : l’Algérie, l’Autriche, la Bulgarie, l’Hongrie, la Macédoine, la Serbie-Montenegro, la Pologne, les Républiques Tchèque et Slovaque, la Tunisie. Liste à laquelle il faut encore ajouter un pays cher au cœur de l’évêque Bolleter mais qui n’est pas encore représenté au sein de la CC, l’Albanie.L’Exécutif de la Conférence Centrale regroupe les responsables des groupes de travail (Missions et Evangélisation, Jeunesse, Eglise et Société, Carrefour des femmes, Media et Communication, etc.), un délégué laïque et un pasteur pour chaque CA, ainsi que des invités (surintendants, bureau de l’évêque, etc.) soit une quarantaine de personnes. Le travail se fait sous la présidence de l’évêque (Heinrich Bolleter pour la dernière année, Patrick Streiff étant à ses côtés).Les journées commencent avec une méditation : cette année, c’est le professeur Michael Bünker de l’Eglise Evangélique en Autriche qui nous a conduits à travers le livre de Jonas. Des méditations vivantes, intéressantes, variées (poèmes, livres, tableaux) et riches.Puis ce sont les responsables des différents groupes de travail qui prennent la parole : un rapport est fait sur ce qui a été accompli durant l’année et parfois des décisions doivent être prises.Les sujets sont intéressants, mais vous imaginez sûrement combien cette activité est passive, en tout cas pour la laïque que je suis. J’aime alors particulièrement lorsqu’en soirée ce sont les représentants des pays qui prennent la parole pour raconter ce qu’ils vivent. Cette année, l’un d’entre eux a été l’évêque Bolleter, qui a parlé du travail balbutiant qui se fait en Albanie.

BolleterOrden_19-1.jpg

Chaque année, il y a aussi une activité spéciale : soirée avec la communauté méthodiste locale ou visite d’une œuvre diaconale. Cette année toutefois, ce ne fut pas une activité spéciale, mais un évènement extraordinaire qui a marqué notre séjour : nous avons eu le privilège d’assister à la remise d’une décoration autrichienne à l’évêque Bolleter. Extraordinaire et exceptionnel parce que cet honneur n’est remis que rarement et parce qu’il a fallu que la chancellerie autrichienne demande l’autorisation à la chancellerie fédérale suisse l’autorisation de le faire, un citoyen suisse n’ayant pas le droit de recevoir une décoration honorifique à l’étranger !

Bolleter-Verleihung-Orden-I.jpg

 

La cérémonie, agrémentée de musique classique, s’est terminée par un apéritif au champagne sous les ors d’un salon d’apparat !