La vie de nos églises

PRÉSENTATION

EGLISE PROTESTANTE MÉTHODISTE KHMÈRE

Adresse: EPMK Paroisse Saint-Marcel, 24 rue Pierre Nicole, 75005 Paris
Culte : le dimanche à 14h00
Pasteurs bénévoles: MM. Séngly TRY et Chhom PEOU
Début de l'oeuvre 
L'Église vient de fêter cette année son 15e anniversaire. C'est dans un souci de propager l'Évangile et de répondre aux besoins spirituels des Cambodgiens vivant dans la région parisienne que le pasteur S. TRY a étendu son ministère méthodiste de Strasbourg vers Paris en 1988 en créant l'EPMK de Paris. Son premier lieu de culte fut la paroisse Saint-Marcel de l'Église luthérienne à Paris près du jardin du Luxembourg et elle continue à cohabiter harmonieusement avec l'Église luthérienne jusqu'à ce jour.
En 1992 l'EPMK de Paris entreprit à son tour l'oeuvre missionnaire au Cambodge en implantant deux importantes Églises EPMK qui comptent actuellement plusieurs autres communautés et rassemblent près de 1 500 membres et sympathisants.
Identité de l'Église :
Oecuménique et liturgique, l'EPMK de Paris se veut une communauté ouverte et accueillante. Elle est ouverte non seulement aux croyants et sympathisants cambodgiens, mais également aux chrétiens français de sensibilité confessionnelle différente et désireux d'oeuvrer auprès du peuple cambodgien en France et au Cambodge.
Les activités de l'Église s'organisent principalement autour du culte dominical, des réunions bibliques et de prière, du groupe de jeunes, du groupe d'enfants, etc. Les activités dites pastorales sont limitées aux besoins essentiels étant donné le temps restreint dont disposent les pasteurs bénévoles à côté de leur travail professionnel. Elles sont cependant compensées par les rencontres fréquentes organisées par les membres dans les familles.
En outre l'EPMK de Paris investit plus particulièrement ses efforts dans le travail missionnaire au Cambodge en le soutenant tant sur le plan spirituel que financier et ce depuis 1992. Elle participe également depuis plusieurs années aux travaux du «Groupe de Travail pour le Cambodge» dans le cadre de la Mission Extérieure de l'Église Évangélique Méthodiste Suisse-France.
Compte tenu du fait que la nouvelle génération des jeunes Cambodgiens se sent plus à l'aise que l'ancienne dans l'utilisation de la langue française, récemment ont été introduits de façon graduelle des cultes bilingues cambodgien-français. Ceci vise à intégrer ces jeunes dans le culte et dans la famille de Dieu, l'Église se voulant attentive à l'évolution de la jeune génération par rapport à nos valeurs spirituelles.
Dans la grande capitale française où toutes les tentations sont possibles, l'EPMK de Paris veut simplement être un témoin vivant du Christ et une sentinelle pour la communauté asiatique.

COLMAR

Concert de l'ensemble musical de l'académie musicale de Sofia en Bulgarie au profit de la construction d'un centre médico-social.
Le célèbre ensemble musical de Sofia, en tournée en ce mois d'octobre, était à Colmar le jeudi 16 octobre 2003 à 20h15 à l'Église Évangélique Méthodiste, 7 rue de l'Est. Devant une cinquantaine de personnes, il a interprété des morceaux choisis d'oeuvres classiques, romantiques et slaves de Mozart, Haydn, Beethoven, Brahms, Tschaikowsky, Bartok, Kreisler, Debussy. Lors de la présentation d'oeuvres du folklore bulgare de Wladigerov et Draganov, les deux chanteuses soprano ont revêtu le costume traditionnel.
Les musiciennes professionnelles ont réussi à offrir aux auditeurs des interprétations innovantes, en particulier de la musique slave et folklorique.
Le Dr. Vladimir JOTOV, qui a accompagné l'ensemble, a donné un aperçu de la situation politique et économique en Bulgarie.
L'Église Évangélique Méthodiste de Bulgarie et toutes les autres Églises ont subi du temps du communisme 45 années de sévères persécutions. Après la chute du mur de Berlin et le développement de la démocratie, les Églises connaissent un nouveau développement et prennent également leurs responsabilités dans le domaine social et médical. De la volonté de participer à la reconstruction du pays et de soulager les détresses humaines est né le projet de la construction d'un centre médico-social.
L'entrée a été libre, une collecte a été faite au profit du centre médico-social.
Article paru dans le journal
«L'Alsace»
Le concert fut d'une qualité exceptionnellement remarquable. Les touches du clavier semblaient déroutées par l'agilité des doigts de la pianiste ! Nous avons chaleureusement applaudi les cinq artistes.

 

ANDUZE


C'est dans une chapelle toute fleurie et bien rénovée que l'Église d'Anduze a accueilli les participants au culte de reconnaissance le 21 septembre 2003.
Henri BLANC, président du Conseil d'Église, a introduit le culte par un grand merci à tous ceux qui avaient participé à la rénovation de l'édifice : membres et amis de l'Église, bénévoles, donateurs, entrepreneurs. Merci surtout à notre Dieu qui a aplani toutes les difficultés dues aux inondations de septembre 2002.
Le pasteur Pascal GAUDIN nous a conduits dans la prière de reconnaissance par la lecture du Psaume 103.
Enfin, Daniel NUSSBAUMER, surintendant de l'EEM nous a redit en méditant avec nous le Psaume 93 que Dieu veut être notre Seigneur à travers toutes les épreuves de la vie. Si nous l'acceptons pleinement nous pourrons alors dire: «Compte les bienfaits de Dieu, mets les tous devant tes yeux. Tu verras, en adorant, combien le nombre en est grand».
Après le culte, tous les participants se sont retrouvés pour des rafraîchissements et un lunch servis dans le jardin du presbytère.
Louons encore le Seigneur pour cette belle journée et la communion fraternelle qui nous a réunis une fois de plus.

FLEURANCE

L'Église de Fleurance a connu une année 2002 ­ 2003 difficile, éprouvée par le départ de plusieurs frères et soeurs aînés et aimés. Suite à notre dernière lettre de nouvelles, le nombre de départs a encore augmenté, remuant et approfondissant la blessure toute béante dans le coeur et l'âme de plusieurs d'entre nous.
Le mois de septembre a vu une Église meurtrie, encore aux prises à des luttes intérieures contre le découragement, la fatigue de la lutte, la tentation de baisser les bras. Mais le désir d'avancer et d'aller de l'avant sans toujours regarder en arrière et sans toujours se lamenter sur son propre sort a pris le dessus et se retrouve dans l'esprit et l'âme de plusieurs.
L'Église a repris ses activités et se projette dans l'avenir. Les diverses attaques dont elle continue à être l'objet de la part de l'ennemi de nos âmes montre qu'elle est en bonne voie vers le redressement et la reprise de la vigueur spirituelle. Le Seigneur est là et nous apprenons à compter et nous appuyer sur lui. L'Église est encore faible mais nous avons confiance que sa force nous soutiendra et nous revitalisera dans sa grâce surabondante.
Nous avons eu notre réunion d'Église d'automne durant laquelle chacun a pu s'exprimer sur tous les sujets qui concernent l'Église, sa vie, ses activités, ses projets, etc. Nous étions relativement nombreux à y assister, plus nombreux que les années passées et une bonne ambiance régnait parmi nous avec des échanges fraternels à l'écoute de l'autre et dans le respect des différences. L'Église envisage des projets nouveaux pour cette année, notamment celui de présenter un petit spectacle dans un hôpital pour la période de Noël. L'implication de plusieurs dans l'association «Tipi Ardent» demeure un élément mobilisateur et dynamisant.
L'Église doit encore panser ses plaies, rassembler ses forces et se mobiliser dans une foi commune, mais nous voyons le Seigneur à l'oeuvre dans la vie des uns et des autres. Plusieurs doivent trouver et retrouver un nouvel élan de foi, un nouveau zèle, une nouvelle consécration mais l'Église continue dans la mesure de ses forces et de ses moyens à porter bien haut le flambeau du Seigneur. Merci pour les prières des uns et des autres.
Robert GILLET

AGEN

Les mois de septembre et octobre ont été des mois de grande activité à l'EEM d'Agen; d'importants travaux ont été entrepris par un groupe d'hommes et de femmes de notre Église : réfection et mise aux normes de toute l'installation électrique, aménagement d'une cuisine intégrée dans une ancienne chambre, (cloisons à abattre, plancher à remplacer par un carrelage, plafond à refaire, etc.), pose de tapisseries dans plusieurs pièces, etc. Bref, ça avance, ça avance.
Notre équipe de bénévoles a d'ailleurs été renforcée par un chrétien venu d'Alsace, M. REISS, jeune retraité qui donne de son temps aux Églises qui ont besoin de lui. Il conduit des chantiers après avoir conduit des trains! Nous le remercions chaleureusement.
Le 5 octobre, ce fut la fête de reconnaissance. Le temps fut clément et nous permit de passer l'après-midi dans le parc. Deux événements marquèrent cette journée:
- Le culte du matin, où plusieurs purent exprimer leur reconnaissance, le pasteur de l'Église adventiste d'Agen Jean-Pierre LACHIZE nous apporta un témoignage émouvant, montrant la puissance de Dieu dans sa vie (Dieu a transformé ce fougueux militant communiste en un fervent disciple de Jésus).
- Le deuxième temps fort fut l'après-midi de partage d'expériences et de biens matériels que Dieu nous donne : produits de la terre, pâtisseries diverses en grand nombre (une vraie fête pour les yeux et pour le palais), partage aussi de joyeux moments de détente grâce à des jeux divers, imaginés par les enfants et les adultes. Que ces moments de bonheur simple et sain sont bienfaisants pour tous!
L'absence du pasteur d'Agen, actuellement et pour plusieurs mois encore (NDLR : texte écrit en octobre), semble favoriser une maturation spirituelle et responsabiliser davantage chacun; nous nous rendons compte que la charge d'un pasteur peut être bien lourde à porter seul. Autrement dit, de toute difficulté peut naître un bénéfice. Ce qui ne nous empêchera pas de nous réjouir à la pensée de l'arrivée de notre nouveau pasteur ! 
Nous sommes reconnaissants envers Dieu pour tout ce qu'il nous a accordé durant ces quelques mois et pour le sentiment de reconnaissance qu'il met en nous, si bienfaisant pour tout notre être !
Arlette Brunel

MONT DE MARSAN

C'est dans une salle de culte fraîchement repeinte qu'eut lieu notre journée de rentrée et après avoir dégusté les plats préparés par nos cordons bleus, nous avons partagé les joies et les peines de l'Église. Nous portons tout particulièrement dans la prière une famille arménienne de l'Église qui est sous le coup d'une expulsion du territoire (NDLR : texte écrit en octobre).
Des épreuves de santé affectent également des amis de l'Église. Après quelques tensions, les liens fraternels se resserrent.
Les études bibliques et les réunions de prière voient leur effectif augmenter et c'est un des sujets de joie avec le nouveau club de préados qui propose aux 11-15 ans des activités régulières. A la demande de plusieurs, les premières parties de culte feront appel à une participation plus active des membres de l'Église.
Le 11 novembre, le carrefour des femmes du Sud-Ouest s'est réuni à Mont-de-Marsan autour du thème «Bien communiquer». Chacune a travaillé dur pour préparer cette rencontre annuelle.
Les rendez-vous de l'association «Bible et culture» ont bien démarré avec un grand jeu «A la recherche de la Bible perdue», qui a rassemblé 120 enfants des communautés chrétiennes montoises. Prochaines actions: exposition artistique du 3 au 10 décembre, concert «Gospel» le 5 décembre et soirée théâtre avec Alain et Marion COMBES le 16 janvier 2004.
Merci de prier pour l'Église de Mont-de-Marsan.
Dany BÉNÉZET