En route - la route ensemble (3)

Du Puy-en-Velay à Saint-Jacques de Compostelle


À l’heure de la retraite, Frédy et Heidy Schmid ont réalisé un rêve : rejoindre à pied St Jean de Compostelle. Une aventure riche en émotions, en rencontres et en partage.


Un rêve devenu réalité

Frédy Schmid

pastedgraphic-3_med_hr.png

Aventure à deux…

Au départ, il s’agissait simplement de réaliser un rêve : la retraite venue, partir pour une randonnée au long cours, parcourir les 1’460 km du Puy-en-Velay à St-Jacques de Compostelle au rythme d’étapes annuelles de 7-10 jours chacune. Nous – un couple marié depuis 41 ans — n’étions donc pas des pèlerins, mais des marcheurs reconnaissants d’avoir la possibilité et les forces de vivre ensemble cette aventure.

Une communauté de personnes

Et puis, très rapidement, le Chemin nous a emmenés avec lui. Dans la plupart des nombreuses églises et chapelles visitées au long du chemin, nous avons vu des cahiers, des dessins, de simples feuilles, où des personnes avaient inscrit la raison de leur passage : leurs soucis, leurs souffrances, l’espoir de trouver une solution, leurs attentes, leurs motifs de joie et de reconnaissance aussi. Certains messages étaient de véritables cris de désespoir, des SOS, des prières… Jour après jour, le Chemin est devenu une communauté de personnes, certes anonymes, mais en route avec nous.

La spiritualité à fleur de peau

Une année, une de nos petites-filles, âgée de 14 ans, a souhaité venir avec nous, accompagnée d’une amie. Qui a dit que les jeunes n’aiment pas marcher ? Et voilà que dans le Sud-Ouest, nous sommes entrés dans une église construite il y a 1000 ans. Chapiteaux rongés par l’âge, quelques traces de fresques, sur l’autel un crucifix noir, tordu, faisant penser à une sculpture de Giacometti. Une atmosphère incroyable : nous sentions que depuis mille ans, des gens avaient crié à Dieu, prié, chanté, loué Dieu, reçu la Parole, s’étaient mariés et avaient été enterrés ici. Un moment très profond, émouvant et dont nous, jeunes et vieux, nous souvenons encore aujourd’hui.

Rencontres et partages

Le Chemin, c’est bien sûr des cathédrales, des monuments, des villes, des villages et des paysages inoubliables en France et en Espagne. Mais surtout, ce sont toutes les personnes rencontrées en route, les bergers auprès de leurs troupeaux, les agriculteurs, les vignerons, les gens attablés le soir au restaurant, les villageois et les citadins, les pèlerins et les marcheurs et aussi les prêtres et les fidèles des églises visitées. Depuis plus de 1000 ans, les gens du lieu voient passer des pèlerins, les accueillent, les soignent. Quand on est sur le Chemin, on n’est pas un touriste ; on est à pied, on est à la même hauteur que les gens de l’endroit, les yeux dans les yeux. Cela donne des rencontres intéressantes, des partages enrichissants.

En route - ensemble