Eglise et argent (2)

La gestion de Connexio - Interview accordée par Andreas Stämpfli à Andy Schindler-Walch

egliseargent.gif


Connexio, le réseau pour la mission et la diaconie de l’Église Évangélique Méthodiste, est financé grâce à des dons. Son secrétaire général, Andreas Stämpfli, nous informe du travail accompli ainsi que de la provenance et de l’utilisation des fonds reçus. Voici l'interview accordée par Andreas Stämpfli à Andy Schindler-Walch.

Que fait Connexio ?
Connexio encourage des paroisses et des Églises partenaires à réaliser des projets missionnaires et diaconaux et ainsi à avoir un rayonnement positif et une action efficace au sein de la société. À cette fin, il apporte un soutien qui se traduit d’une part par une aide financière et d’autre part par l’envoi de collaboratrices et collaborateurs. Connexio favorise en outre les rencontres, les relations et les partenariats interparoissiaux et interéglises par-delà les frontières nationales et les barrières culturelles. Les tâches de Connexio sont effectuées par 12 collaboratrices et collaborateurs et plusieurs personnes retraitées travaillant hors de Suisse et de France, environ 40 bénévoles engagés dans les divers secteurs ainsi que trois personnes employées en fixe au sein du secrétariat de Zurich.
Connexio s’occupe de six domaines d’activités : la Suisse et la France, l’Europe centrale et les Balkans, l’Afrique, l’Amérique latine, l’Asie et le secteur « Rencontres et communication ».

enfantsderue006.jpg


Les contributions versées pour «Jeunesse pour Christ» permettent de former des responsables jeunesse au Congo.

Comment Connexio est-il financé ?
La plus grande partie des recettes est constituée de dons provenant de l’EEM. D’autres contributions sont versées par des organisations externes, comme par exemple Pain pour le prochain chain et la DDC (Direction du développement et de la coopération de la Confédération). À l’intérieur de l’EEM, les dons passent par quatre canaux distincts. La majeure partie des contributions provient des paroisses de l’EEM, qui organisent des collectes et des manifestations en cours d’année. Un apport d’un montant équivalent est par ailleurs versé par des donateurs individuels. D’autres recettes sont générées par des groupes et œuvres de l’Eglise, comme les écoles du dimanche ou le Carrefour des femmes, et enfin, nous recevons des legs de personnes ayant inscrit Connexio dans leur testament.
Les dons individuels doivent-ils être versés au secrétariat ou passer par la caisse paroissiale ?
Connexio étant une œuvre de notre Eglise, toutes les paroisses et leurs groupes sont appelés à participer autant que faire se peut à son financement. Aussi organisent-elles auprès de leurs membres et amis des collectes, à l’occasion desquelles elles distribuent du matériel d’information et préparent toutes sortes d’événements. Il est essentiel pour Connexio de pouvoir compter sur ces collectes et d’en recevoir régulièrement les recettes. Certaines personnes versent parfois leurs dons directement au secrétariat ; cette démarche ne doit en rien concurrencer les dons versés aux caisses des paroisses, mais simplement les compléter. À noter que les personnes qui font un don à Connexio reçoivent une lettre de remerciements ainsi que des informations récentes sur le travail de Connexio. À la fin de l’année, ils se voient en outre remettre une attestation de dons à l’intention de l’autorité fiscale.

rina001.jpg


L’agronome Rina Yanapa offre ses conseils à des paysans de Bolivie.Elle a étrudié grâce à une bourse de Connexio.

Qui décide de l’attribution des fonds ?
Une première répartition est effectuée par le comité directeur de Connexio. En automne, il détermine ainsi, sur proposition des différents secteurs et du secrétariat, les montants qui seront affectés aux divers domaines d’activité l’année suivante. Chaque domaine d’activité correspond à un secteur, aussi appelé département, chargé d’étudier les rapports et les requêtes envoyés par les Églises partenaires et de formuler des propositions budgétaires à l’intention du comité directeur. Le ou la responsable du secteur est membre du comité directeur, au sein duquel il représente les intérêts de son domaine d’activité.
Qui ou que soutient Connexio ?
Connexio soutient des projets missionnaires et diaconaux réalisés par des paroisses en Suisse et en France et par des Églises et institutions partenaires à l’étranger avec lesquelles l’EEM entretient des relations de longue date. Il accorde des bourses à des personnes qui lui sont recommandées par ces partenaires. Lorsqu’elles sont confrontées à des situations d’urgence, il verse à ces mêmes organisations des dons affectés à l’aide d’urgence. Enfin, en cas de catastrophes majeures, il transmet des dons à l’EPER (œuvre des Églises protestantes de Suisse) et à UMCOR (œuvre d’entraide de l’EEM au plan mondial).
Sur mandat de l’EEM Suisse, Connexio paie en outre chaque année une contribution au service des réfugiés de l’EPER et à Pain pour le prochain. Ces deux organisations font en effet partie de la FEPS (Fédération des Églises protestantes de Suisse), dont l’EEM est également membre.
Selon quels critères les projets sont-ils soutenus ?
Connexio soutient des tâches et des projets destinés, à moyen terme, à conduire à l’autonomie et à l’indépendance financière des partenaires. Les fonds sont donc de plus en plus souvent affectés à la promotion de cadres et à la formation de collaborateurs et collaboratrices des Églises partenaires. Les projets appuyés doivent être lancés et portés par des responsables locaux comme des paroisses, Églises ou organisations affiliées à celles-ci. Dans la mesure du possible, l’aide financière sert uniquement à couvrir la phase initiale d’un projet. Les nouveaux collaborateurs et collaboratrices envoyés par Connexio à l’étranger ont ainsi pour consigne de remettre le plus rapidement possible leurs tâches entre les mains de personnes du pays. Connexio veille à ce que le projet prévoie dès le début la manière dont il entend réduire sa dépendance financière et personnelle sonnelle à moyen terme et les autres sources de financement qu’il pourra obtenir ultérieurement.

ordination.jpg


La première ordination de pasteures et pasteurs cambodgiens a eu lieu en janvier 2003.Connexio soutient la formation de dix étudiants.

Quelles sont les priorités du travail ?
Connexio apporte son soutien aux Églises partenaires afin qu’elles puissent accomplir leurs tâches – leur mission – sur place de manière indépendante. Leur travail se faisant souvent dans des conditions économiques extrêmement difficiles, Connexio continue à aider à couvrir les besoins les plus élémentaires des Églises, comme la construction de bâtiments, le paiement des salaires pastoraux et des cotisations aux caisses de pension, le travail avec les enfants et les jeunes ou la diffusion de littérature chrétienne. Par ailleurs, il encourage des projets sociaux et de développement réalisés par des Églises partenaires, comme des écoles d’agriculture ou des services de santé ainsi que des projets missionnaires et diaconaux menés par des paroisses. De tels projets doivent bénéficier à l’ensemble de la population et servir au développement du pays. La promotion des cadres vise à fortifier les Églises partenaires afin qu’elles soient en mesure d’accomplir leurs tâches de manière autonome, efficace et durable. C’est la raison pour laquelle un appui est également offert aux facultés théologiques et aux écoles bibliques, aux programmes de formation ecclésiaux destinés aux pasteurs ainsi qu’aux personnes tributaires d’une bourse. Les bourses sont accordées aux collaboratrices et collaborateurs de l’Eglise qui nécessitent une formation complémentaire pour pouvoir exercer une fonction dirigeante dans l’Eglise ou dans une organisation affiliée. Il arrive aussi que l’on finance des formations non théologiques.
Que se passe-t-il lorsque les dons ne suffisent pas à financer toutes les tâches ?
Pour que nos partenaires puissent planifier leurs projets et que nos boursiers puissent prévoir leurs études avec une certaine confiance, Connexio promet le versement de ses contributions au moins un an à l’avance. Un fonds de réserves affectées suffisant pour couvrir le versement des contributions promises a d’ailleurs été créé pour compenser les fluctuations des dons. Dans l’hypothèse où, contre toute attente, les recettes provenant des dons devaient brutalement chuter au cours d’une année, la première mesure consisterait à ne plus accepter aucune requête. À ce jour, il ne nous est heureusement encore jamais arrivé de devoir réduire subitement les contributions déjà promises à une organisation partenaire.
Que se passe-t-il avec les dons affectés ?
Environ la moitié des recettes totales de Connexio provient de dons affectés à des activités publiées dans la brochure de présentation des projets ou budgétées dans les comptes annuels. Lorsque les fonds attribués à un projet dépassent les dépenses prévues pour celui-ci, les contributions sont utilisées pour d’autres projets similaires ou déposées dans un fonds de réserves affectées. Les dons attribués à l’aide d’urgence sont transférés dans leur intégralité à qui de droit ou crédités sur le fonds d’urgence si des montants versés pour la même cause ont préalablement été prélevés sur ce fonds.
Que font les membres des secteurs et le directeur lors de leurs voyages ?
Il convient de distinguer trois types de voyages. Lors des « voyages de négociations », le directeur, généralement accompagné d’un membre du secteur concerné, va s’entretenir avec les responsables des organisations partenaires. Ces discussions s’inscrivent de plus en plus souvent dans le cadre de « tables rondes », auxquelles participent aussi des représentants d’autres Églises et agences missionnaires ; elles permettent notamment d’étudier des requêtes présentées et de conclure des conventions.
Les « voyages visites » sont axés sur les rencontres entre des personnes dirigeantes d’une Eglise partenaire et celles de l’EEM Suisse France. Outre quelques collaborateurs et collaboratrices de Connexio, des représentants de paroisses partenaires, du Cabinet ou d’œuvres indépendantes participent ainsi parfois à ce genre de voyage. L’objectif des visites est d’apprendre à connaître les Églises partenaires et leurs œuvres et projets et de développer des relations.
Les « voyages de rencontre » sont des voyages publics en groupes, organisés et encadrés par des membres du secteur concerné et ouverts à toutes et à tous. En dehors des visites à des paroisses, œuvres et projets des Églises partenaires, un temps est prévu pour des activités touristiques.
Les voyages visites et les voyages de rencontres sont généralement financés par les participants eux-mêmes.
Quels sont les moyens d’information de Connexio ?
Les principales publications sont le rapport annuel et la brochure de présentation des projets qui paraissent respectivement en juin et septembre et sont envoyés à tous les membres et amis de l’EEM en annexe à la lettre paroissiale. Des articles sont en outre publiés régulièrement dans « ENroute » et dans la lettre mensuelle « Actualité », toujours jointe aux remerciements faisant suite à des dons et régulièrement envoyée aux personnes intéressées. Enfin, de nombreuses informations utiles se trouvent sur notre site www.connexio.ch.
Accomplir ensemble de bonnes choses affirme le slogan de Connexio. Or, Connexio ne peut accomplir de bonnes choses qu’avec l’appui des membres et amis de l’EEM. Aussi remercions-nous très sincèrement toutes les personnes qui soutiennent le travail de Connexio par leurs prières, leurs dons et leur engagement personnel.

StaempfliAndreas0604.jpg


Andreas Stämpfli, 53 ans, marié, 3 enfants, ingénieur diplômé de l’EPF. Secrétaire de la mission extérieure de 1999 à 2002, et directeur de Connexio depuis lors.

Textes d’Andreas Stämpfli et Andy Schindler-Walch avec l’aimable soutien de l’administration centrale de l’EEM.