Méditation

"Suiveurs…"

par la pasteure Claire-Lise Meissner

L’été touche à sa fin. Les derniers vacanciers reviennent et déjà il faut se remettre au travail. Claire-Lise Meissner a de la suite dans les idées : si déjà un chemin est à suivre en cette rentrée, autant que ce soit celui de notre divin Maître. Elle en appelle à une vie de disciple conséquente.

Évaporés les jours sans horaires, évanoui le sommeil en surabondance, relégués au rang des souvenirs, le sable chaud, les fleurs des Alpes, les champs de tournesol, la rosée sur la toile de tente. Une vie plus contraignante reprend ses droits. Et nous devons suivre son chemin : l’enfant doit suivre à nouveau le chemin de l’école, l’étudiant suit ses cours, les voitures s’enfilent l’une à la suite de l’autre pour que d’Est en Ouest, du Nord au Sud, à force d’embouteillages, chacun soit à son poste de travail en temps et en heure. Les choses suivent leur cours.
Dans ces multiples appels à suivre telle promotion de tel magasin pour faire mes courses, telle mode pour être dans le vent cet automne, telle exigence de mon employeur, tel désir plus ou moins égoïste de mon cœur ou telle attente d’un membre de ma famille, j’entends soudain un autre appel :
TOI, suis-moi !
C’est comme un appel à aller à contre-courant. À m’arrêter un instant pour écouter et choisir de vivre ma vie sans la réduire à ses pressions. Garder ma liberté de l’enrichir, de la décorer, de la construire suivant le modèle qui me fascine, me transforme… Pour moi, ce modèle fascinant, c’est Jésus. Ne suis-je pas libre de suivre qui je veux ? Et aussi le Christ ?
- Toi, suis-moi !
- Moi ?
- Oui, toi ! Je t’invite à me suivre ; j’ai un projet pour ta vie !

- Quel projet ?
- Viens et suis-moi !
- Devenir ton disciple ? Mais, si je le suis déjà ?
- Alors raison de plus, continuons le chemin ensemble. Ne m’oublie pas dans tes planifications. Ne laisse pas la société dicter tes priorités. Ne te dirige pas toi-même par tes seuls désirs ou frustrations. Je ne suis pas un loisir pour tes heures creuses. Je suis ton Seigneur.
Suis-moi ! Mets-toi à mon école et apprends de moi. Je t’offre cet espace imprenable pour dialoguer avec moi de tout ce que tu vis.
Reviennent à ma mémoire ces paroles :
- « Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie ; Et l’Éternel a fait retomber sur lui la faute de nous tous » (Es 53.6)
- « Autrefois… Nous vivions selon les désirs de notre propre nature, nous suivions ce que voulaient notre corps et notre esprit » (Ep 2.2).
- Et il dit à ceux qui avaient cru en lui : Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples. Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libres (Jn 8.32).

Libre de suivre un bon chemin ! En, par et pour Jésus ? Avec d’autres de ses disciples ? C’est ce que je souhaite à chacun, à chaque communauté de l’Union en cette rentrée. Que nous nous assemblions nombreux et fidèlement à sa suite. Pour cela, son interpellation reste très personnelle :

suiveurs4.gif