ER048

Suivant

LIBRE À VOUS DE TÉLÉCHARGER CE NUMÉRO DANS SA VERSION PDF (13,2 Mo)

Décembre 2008

Éditorial

“De l’écueil à l’accueil”

par Jean-Philippe Waechter

Aujourd’hui, c’est la crise, une crise financière sans précédent qui plonge notre économie dans la récession — en une seule heure est venue ta crise… (Ap 18.10). L’État montre beaucoup plus d’empressement à juguler sans délai cette crise que pour venir en aide aux 923 millions de personnes affamées. L’aide humanitaire recule de 10 %, paraît-il. Chiffre inquiétant, s’il en est. Pourtant il n’y a pas de fatalité que l’égoïsme l’emporte sur l’amour et la solidarité ; tout nous pousse à faire preuve d’ouverture et d’attention à l’autre en ce temps de Noël, selon cette parole de Jésus rappelée par notre évêque : Ce que vous avez fait à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous l’avez fait.

Vécu

Témoignage personnel sur un Noël hors du commun riche en leçons !

Nous venions de nous marier et mon époux m’avait vanté la beauté des Noëls en Alsace que je ne connaissais pas.

A mon grand étonnement et contrairement à l’effervescence qui animait tout le monde dans ma propre famille, aucun préparatif n’était en cours l’après-midi même du 24 décembre chez mes beaux-parents où nous étions venus passer les fêtes. Il faut dire que le plus jeune frère de mon mari, alors adolescent, avait pris à parti son père pendant le repas de midi en disant : « Papa va encore nous lire les mêmes textes de la Bible et il va y avoir encore un tas de gens qui ne sont pas de la famille ! » Il ne se passa donc rien à la maison cet après-midi là.

Je n’osais pas y mettre mon grain de sel mais n’en pensais pas moins… jusqu’à ce que sonne le téléphone où un certain M. Lee annonçait qu’ils seraient un peu en retard ce soir. La maison s’est alors animée, les décorations sont sorties de leurs boîtes, les provisions aussi.

Le billet de l'évêque

“Atterrissage (forcé)” par Patrick Streiff, évêque

La crise financière ne nous exempte pas du réflexe de générosité en particulier à l’approche de Noël.

J’écris ces lignes le jour d’après – après les milliards d’aide versés par la Confédération et la Banque nationale suisse à l’UBS, la plus grande banque suisse. Après le paquet d’aide aux USA et celui des autres gouvernements européens, il avait d’abord semblé qu’en Suisse, une telle opération ne serait pas nécessaire. Et puis ce fut tout différent, parce que plus personne, et surtout les banques entre elles, ne faisait confiance aux autres.

Quand vous lirez ces lignes, de nouvelles pages d’histoire auront été écrites. Des centaines de milliers d’acteurs, petits et grands, vont s’en mêler et contribuer à ce que le système financier global retrouve le calme ou alors qu’il se déglingue encore plus. Allons-nous en rester à un atterrissage limite, cahotant ou sera-ce un brutal atterrissage forcé ?

Actu

“Marie, mère (porteuse) de Dieu ?” par le pasteur Luc Olekhnovitch

Dans cette chronique commune à quatre mensuels (Pour la vérité, Christ seul, Horizons évangéliques et ENroute), Luc Olekhnovitch, pasteur de l’Église Évangélique Libre de Meulan (Yvelines) et membre de la commission d’éthique libéro-baptiste, établit ici un rapprochement entre Mary, mère porteuse, et la vierge Marie qui a donné naissance à Jésus, soulignant au passage points en communs et différences.

De Mary et Marie

Sylvie n’a pas d’utérus, elle ne peut porter d’enfant. Alors elle a décidé avec son mari d’aller en Californie où la pratique des « mères porteuses » est légale. Elle a choisi Mary pour porter son enfant, conçu par fécondation in vitro. Mary a été défrayée à 250 dollars la semaine. Après trois tentatives (à 10 000 dollars la fécondation in vitro), Mary accouche de jumelles. De retour en France, le couple est poursuivi par la justice puisque la pratique est interdite en France, mais le juge d’instruction rend un non-lieu. Récemment, un tribunal a débouté le parquet qui voulait faire annuler l’inscription de ces enfants à l’état-civil : il a considéré avec sagesse qu’il était de l’intérêt de ces enfants d’avoir un état-civil. Mais faut -il pour autant franchir un pas supplémentaire, et, comme l’a proposé un groupe de travail du Sénat, légaliser la pratique en France ? Qu’en est-il de l’instrumentalisation de la femme qu’implique cette pratique et de l’intérêt de l’enfant ?

Le billet d'humeur

“Edvige : un si joli prénom !”, par le pasteur Grégoire Chahinian

Fichage et catalogage des citoyens sont mis en oeuvre dans le fichier Edwige. Cette tendance inquisitoriale nous guette tous. Mise en garde salutaire du pasteur G. Chahinian.

Fichage généralisé

Au cours de l’été dernier (2008), un décret gouvernemental a autorisé le Ministère de l’intérieur à créer un fichier de données comportant des informations à caractère personnel. Cette base de données a été baptisée du joli prénom EDVIGE (Exploitation documentaire et valorisation de l’information générale). Puisque deux des services majeurs sécuritaires de l’État ont été fusionnés (à savoir : les Renseignements généraux et la Direction de la surveillance du territoire pour former la nouvelle Direction centrale du renseignement intérieur), il semblait logique de donner à ce nouveau service les moyens de bien fonctionner contre le terrorisme et l’espionnage.

Agenda

“Retraite.... Passage à l’an neuf - Hohrodberg - Vallée de Munster (Vosges) du 27 décembre 2008 au 2 janvier 2009 ENTRETEMPS

Quelqu’un a dit « la vie est une série de commencements et de fins avec des périodes de transitions entre ». Le passage d’une année à une autre nous rappelle cette réalité. La retraite s’adresse à ceux et celles qui souhaitent profiter de cette occasion pour vivre l’Entre-temps de façon consciente, en  mettant un temps à part pour cheminer, méditer et se laisser renouveler par Dieu. 


Des temps de mise en mouvement, des impulsions pour méditer personnellement et en silence pendant une promenade (à pieds ou en raquettes), les chants et les veillées nous aideront à nous ouvrir à notre réalité et à celle de Dieu dans nos vies. 

Noté sur le net

T’chat chrétien - Les GBU lancent un site dédié à la défense de la foi - www.temoins.com

T’chat chrétien

Comment allez-vous ? Cette question semble si souvent anodine et pourtant prise au sérieux, elle attend une réponse adaptée si la personne dit « je ne vais pas bien ».

Mais à qui parler lorsque tous les « écouteurs » possibles sont occupés par le rythme de la vie ?

Le t’chat chrétien est né de cette volonté d’écoute. Que se soit pour vous-même ou pour un ami. 


http://letchatchretien.com, un ministère qui relève de la paroisse de Montpellier de l’Eglise Protestante du Nazaréen, membre de la Fédération Protestante de France et du Conseil Méthodiste Européen et Mondial.

Les GBU lancent un site dédié à la défense de la foi

Les Groupes Bibliques Universitaires rassemblent des étudiants chrétiens soucieux de vivre et de partager leur foi sur les campus. Voici qu’ils lancent depuis peu un site entièrement dédié à la communication de l’évangile et la défense de la foi : www.questionsuivante.fr.

Du vécu

“Un don qui engage : le medicine-Ball - Témoignage vécu au temps de la Shoah” par le pasteur Erich Viering

Voici l’histoire d’un ballon qui témoigne à la fois du drame de l’Holocauste et de la victoire de l’amour par-delà les camps de l’horreur. La balle est maintenant dans notre camp...

« Les Juifs sont notre malheur ! », voilà le slogan qu’on ne cessait de nous inculquer dans la « Jeunesse Hitlérienne » dont j’étais contraint, bien à contrecœur, de faire partie.


La synagogue de Bielefeld (Rhénanie du Nord-Westphalie) incendiée lors de la ‘Nuit de Cristal’. Allemagne, 10 novembre 1938. Photo : © AKG

Déjà, comme écolier âgé de 9 ans, j’avais vu brûler, le 9 novembre 1938, la synagogue de la Turnerstrasse à Bielefeld, et j’avais vécu l’exclusion de notre camarade de classe israélite Marion Blanck. Nous avions heureusement une institutrice courageuse qui nous dit, en faisant les adieux à Marion : « il est malheureux que Marion soit obligée de nous quitter. Nous voulons tous lui souhaiter tout le bien possible pour la suite de sa vie ». Dans d’autres écoles, les enfants juifs étaient mis à la porte avec des paroles dures et grossières.

Du vécu (2)

Le témoignage de Margot Heumann

Margot_HEUMANN.jpg

Âgée actuellement de 80 ans, Margot Heumann a complété le récit du Pasteur Erich Viering par le témoignage suivant (extraits) :

Margot, l’aînée de deux filles, est née de parents juifs vivant à Hellenthal, un village proche de la frontière belge. Les Heumann ont vécu au-dessus de leur magasin de quicaillerie, vis-à-vis du grand-père de Margot, qui gardait des chevaux et des vaches dans sa grande grange. Quand Margot avait 4 ans, sa famille a déménagé dans la ville de Lippstadt où elle a appris à nager dans la rivière Lippe, qui coulait derrière leur jardin.

«… À mes 9 ans, ma famille est venue s’établir dans la grande ville de Bielefeld où je fréquentais une école primaire publique. Un an plus tard, Lore, ma petite sœur, et moi, avons été renvoyées de l’école. Très subitement, nous avons dû quitter notre classe, sans comprendre pourquoi, et c’est en pleurs que nous nous sommes retrouvées dans la rue pour rentrer à la maison.

La nuit de Cristal

Commémoration : il y a 70 ans, la “Nuit de Cristal” - Noté sur le net “La Nuit de Cristal” - Leçons de la « Nuit de Cristal » par Mme Catherine Trautmann

COMMEMORATION

Il y a 70 ans, la « Nuit de Cristal »

Le pogrom anti-juif de 1938 reste dans la mémoire collective le point culminant de l'antisémitisme. 91 Juifs furent tués et plus de 30.000 hommes et jeunes garçons furent arrêtés et déportés vers les camps de concentration.

Mémoire collective

La « Nuit de Cristal », par allusion aux milliers de fenêtres et vitrines brisées par les nazis qui s'étaient attaqués aux synagogues et aux commerces juifs, reste le point cuminant de l'antisémitisme.  Le pogrom commença le 9 novembre 1938 et dura deux jours. Cet évènement incarne dans la mémoire collective le début de l'extermination systématique qui déboucha sur le génocide de plus de six millions de Juifs.

La vie de nos églises

“Installation du couple pastoral Nicole et Pascal Maurin” par Pierrette Fabre


Le dimanche 26 octobre, à Codognan, nous avons installé officiellement le nouveau couple pastoral Nicole et Pascal Maurin. Depuis début septembre, ils étaient bien là, mais ils campaient un peu comme ils pouvaient car le logement qu’ils devaient occuper avait pris un énorme retard dans la rénovation qui devait y être apportée. Nous savions depuis le mois de juin qu’un nouveau pasteur allait venir à Codognan et que le couple pastoral habiterait la partie du presbytère restée inoccupée depuis quelques années. Il fallait remettre ces pièces en état et prévoir en plus des toilettes inexistantes. Il nous a fallu faire vite pour imaginer un plan susceptible de convenir, trouver un entrepreneur qui nous proposerait un devis assez rapidement, qui accepterait de travailler dans l’été, et le plus important pour nous, trouver les fonds nécessaires à cette réalisation. En très peu de temps, nous avons pu coordonner toutes ces démarches et la plus essentielle, c’est notre U.E.E.M.F qui nous a assurés du financement par un emprunt sur sept ans remboursable par la location de l’autre partie du presbytère.

La vie de nos églises (2)

“Semaine Portes ouvertes” par le pasteur David Loché


Durant la période du 18 au 26 octobre 2008, la communauté de Colmar a souhaité organiser avec une équipe venue de l’Institut Biblique de Nogent une semaine « portes ouvertes ». Échos de cette semaine pas comme les autres.

Dans un monde en perte de repères, où l’individualisme et la violence sous toutes ses formes semblent être les seules règles de conduite, il nous a paru utile de susciter une discussion autour d’un thème d’actualité : la non-violence. En tant qu’église, nous avions à cœur d’apporter un message différent basé sur l’enseignement de la Bible.

Initiatives multiples

Lors de cette semaine, plusieurs initiatives ont été entreprises. Tout d’abord, un sondage anonyme a été mené dans le quartier. Son but était de sensibiliser chacun à la violence sous toutes ses formes, susciter des réflexions autour de ce thème et inviter les personnes rencontrées à s’exprimer sur le sujet. Pour mener à bien cette opération, une équipe venue tout droit de l’Institut Biblique de Nogent est venue nous prêter main-forte.

Mots croisés

La grille du mois JP Waechter

Compléter une grille de mots croisés, c’est une manière ingénieuse de prendre contact avec le texte biblique. La preuve…


Horizontalement

1. Village dans la région montagneuse de Juda (Jos 15.52) - 5. Fille de Talmaï, roi de Guechour; l'une des épouses de David, mère d'Absalom (2S 3.3) - 10. Avance de fonds, ou d'autre chose. Primitivement, les Israélites sollicitant un prêt ne demandaient pas de l'argent, mais des choses de première nécessité. La Loi ordonnait de secourir l'indigent (Dt 15.7-11) - 11. Village donné aux sacrificateurs (Jos 21.18) - 12. Servait aussi à des rassemblements de deuil (Gn 50.11) - 13. Elle habitait Nazareth, bourg de Galilée, et était fiancée à un charpentier, Joseph (Lc 1.26, 27) - 14. N'est mentionnée qu'une seule fois dans la Bible (Jg 3.25) - 15. Loin d'être une nébuleuse illusion de gens qui n'ont plus les pieds sur la terre, elle est une tranquille confiance en un Dieu réel, tout-puissant et proche, quoiqu'invisible (Hé 11.6, 27) - 16. Benjamite fils d'Ouzzi (1Ch 9.8) - 17. Juive pieuse, mère de Timothée (Ac 16.1; 2Tm 1.5) - 21. Représentant la tribu d'Aser, il explora le pays de Canaan (Nb 13.13) - 23. Après l'exil, la ville fut de nouveau habitée (Né 11.32) - 24. A l'époque de Jérémie, des Edomites occupaient cette contrée (Lm 4.21) - 25. Il était juge en Israël. Sa piété profonde le qualifiait pour de telles fonctions; mais il était, sur un point, gravement déficient: il manquait de fermeté à l'égard de ses fils, Hophni et Phinéas, dont la conduite était scandaleuse, bien qu'ils fussent sacrificateurs (1S 2.23-25; 3.13) - 26. Son nom est cité dans le N.T. pour désigner le 1er empereur de Rome (Lu 2.1) - 29. Prophète israélite, qui vécut sous le règne de Péqah. Rencontrant l'armée du royaume du Nord, laquelle revenait de la bataille et ramenait de nombreux captifs de Juda, il lui enjoignit, au nom de l'Eternel, de les renvoyer chez eux. Quelques notables de Samarie refusèrent alors à l'armée le droit d'amener ces prisonniers à Samarie. Ces notables vêtirent et nourrirent les hommes de Juda, nus et épuisés. Ils les conduisirent sur des ânes jusqu'à Jéricho, puis les remirent à leurs compatriotes (2Ch 28.9-15) - 30. L'une des pierres précieuses ornant le pectoral du souverain sacrificateur (Ex 28.19; 39.12) - 31. Exprime la gaîté ou la joie (Jb 8.21; Ps 126.2) - 32. Moabite, mère de l'un des assassins de Joas, roi de Juda (2Ch 24.26) - 33. Village de la plaine de Juda (Jos 15.42).

Landersen

70 ans d’existence le lundi 13 avril 2009

CENTRE DE VACANCES LANDERSEN


Il était une fois, il y a 70 ans,

naissait ce qui est aujourd’hui

le centre de vacances…


                      Nous vous invitons

                      à nous rejoindre

                 pour rendre grâce

                                  au Seigneur pour cette œuvre


                     Lundi 13 Avril 2009


À 10h pour le culte d’action de grâce.

Suivi d’un repas (s’inscrire) et d’une après midi récréative pour tous.

N’oubliez pas de venir

avec vos souvenirs,

photos et anecdotes pour agrémenter

ce moment de réjouissance.

« Je vous ai dit ces choses afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde, mais prenez courage,

moi j’ai vaincu le monde. »