Musique et méthodisme (5)

La Grande Bretagne a célébré la vie, l’héritage de Charles Wesley

cwesleyc.png

Trois cents ans jour pour jour après la naissance du poète, écrivain et pasteur Charles Wesley, prolifique en cantiques, les fidèles du Royaume Unis ont célébré en décembre dernier la vie d’un homme ayant laissé en héritage plus de 7 000 cantiques et façonné dès lors le culte chrétien.

« Nous remercions Dieu pour la vie et le ministère de Charles Wesley, pour sa foi pleine de grâce et de passion, intégrée et authentique, pour son amour contagieux du Christ, » déclare Martyn Atkins président de l’Église Méthodiste Britannique. Son chant « touche du doigt l’éternité et le fond de nos esprits », ajoute-t-il.

En l’honneur de Charles Wesley fut organisée une série de commémorations allant des vêpres œcuméniques à l’Abbaye de Westminster à des conférences académiques à la radio BBC et des programmes de télévision sur Wesley.


Exposition Charles Wesley à Londres

Le compositeur de cantiques, Charles Wesley a été aussi l'objet d’une exposition à Londres en décembre 2007, intitulée : « Ecoutez le héraut, la vie et la musique de Charles Wesley ». Elle présentait son oeuvre, rassemblait des lettres, des recueils de cantiques du 18ème siècle ainsi que des souvenirs qui retracent sa vie, notamment l'époque où il était à l'Université d'Oxford et son séjour dans l'Etat de Géorgie aux Etats-Unis.

Témoignages

« Trois cents ans plus tard, l’impact de Charles Wesley se fait encore sentir dans le monde », déclarait Taviner au Service de presse évangélique méthodiste (umns). « Élevés dans les zones rurales du Lincolnshire, au fond de nulle part, il est étonnant de voir ce que Charles et son frère John ont accompli au cours de leur vie et dans la vie de tous ceux qu’ils ont touchés ».

ST Kimbrough, un universitaire, musicien et interprète américain, explique que Wesley est « un homme qui a cherché avant tout à vivre dans la présence de Dieu, tous les jours de sa vie. » L’étude quotidienne de la Bible et la prière, la méditation, le jeûne et la Sainte Cène faisaient partie intégrante de la discipline spirituelle, laquelle a donné naissance à l’œuvre prolifique que l'on sait. Wesley a compris que les cantiques établissaient des ponts entre les peuples ; ils ne servaient pas seulement à « convaincre de péchés, mais aussi à ramener les gens au Christ. »

Pour Donald Saliers, professeur de théologie, “les chants et les poèmes de Charles sont à la fois pleins d’une grande intégrité doctrinale et d’une grande imagination biblique, mais aussi d’une grande affection, d’une ferveur affective et d’une profonde piété. Par le texte de ses cantiques, Charles Wesley  « réveille et rend accessible le côté lyrique de la foi et de la doctrine».

Charles Wesley inspire les évangélistes contemporains

L’hymne de Charles Wesley "Spirit of Faith Come Down" a servi de thème au Congrès 2008 sur l’évangélisation qui s’est tenu du 2 au 5 janvier à Hutchinson Island (Géorgie, Etats Unis) en l’honneur du 300e anniversaire de sa naissance. 

Les deux frères Charles et John Wesley sont venus  le 6 février 1736, près de Hutchinson Island pour une mission pastorale auprès des colons locaux. “Nous autres évangéliques méthodistes, nous sommes sur les lieux même où les Wesley ont démarré leur travail dans la nouvelle colonie… de la Géorgie”, a écrit le Révérend David Kerr, président du congrès, dans un message aux participants. “Dans un sens, la rivière Savannah est très proche de la mer de Galilée, dans la mesure où elle nous rappelle les actes de Dieu… C’est le lieu d’où la semence du réveil a commencé un jour à se répandre et à prendre racine.” À cette occasion, plus de 700 évangéliques méthodistes ont partagé leur passion et leurs stratégies pour la diffusion de l’Évangile de Jésus-Christ.

umns/eemni