Méditation

“Zachée, exclu, accueilli, libéré” par le pasteur Willy Funtsch

Dans la personne de son Fils bien-aimé, Dieu accueille et libère l’homme qui vient à Lui pour une vie de service et d’amour. Zachée en est la démonstration vivante.

Exclu et solitaire

Son métier permettait de devenir riche rapidement. Mais son métier, collecteur d’impôts n’avait pas bonne presse. En plus, il était chef des collecteurs d’impôts, ce qui plaçait Zachée aux confins de la société civile et religieuse. Juif, mais ayant renié son identité, car allié de l’occupant romain, il percevait les taxes pour l’ennemi. Il était considéré comme un impur, un traître. Il était le mal-aimé de la population. Et Zachée savait leur rendre la monnaie de la pièce. En continuant à garnir son portefeuille avec de nouvelles espèces sonnantes et trébuchantes, sans se poser la question du bon usage de ses bénéfices.

Et voilà qu’un jour, Jésus passe à Jéricho. Alors Zachée veut voir, veut entendre ce que cet homme proclame, veut savoir ce qu’il en est de ce personnage qui attire les foules. Cela n’est pas chose aisée pour lui. Petit de taille, il ne peut pas compter sur la politesse et le bon vouloir de la foule qui lui permettrait de se frayer un passage pour gagner le premier rang, même si sa taille physique n’a jamais empêché qui que ce soit de voir Jésus. Il doit vaincre la résistance collective pour arriver à son but.

shapeimage_2.png


Accueilli et confiant

Aucun obstacle ne peut l’empêcher de chercher à voir Jésus. Du haut d’un arbre il attend. Et voilà qu’il entend : « Zachée, hâte-toi de descendre ; car il faut que je demeure aujourd’hui, dans ta maison. » Le Fils de Dieu s’est arrêté à l’endroit où le collecteur avait trouvé refuge. Malgré la foule Jésus a vu le petit Zachée et lui adresse la parole. Pas une parole d’exclusion, pas une parole de jugement, pas une parole de rejet. Une parole d’accueil, une invitation à un moment de partage, d’espérance. Jésus prend le temps d’accompagner et de rencontrer personnellement cet exclu solitaire ; de lui offrir son écoute et son amour. Il va vers celui qui n’a jamais reçu d’invitation et dont on a refusé toutes les invitations. Et Zachée accepte l’invitation. Il répond à l’offre de Jésus. Il aurait pu refuser, il aurait pu répondre, ce sera la fois prochaine. Il saisit la grâce de l’aujourd’hui. Il descend et tel qu’il est rejoint Jésus. Malgré les propos de la foule, qui lui rappelle toute l’image qu’il a donnée jusqu’à présent à son entourage lorsqu’elle murmure à propos de l’attitude de Jésus : « Voilà qu’il s’en va loger chez ce pécheur ! » Avec enthousiasme, avec joie, Zachée place sa confiance en Jésus. Il répond spontanément à la parole d’accueil de Jésus et lui ouvre la porte de sa demeure.

zachee.jpg

© Stiftsbibliothek Melk (OSB)

Libéré et généreux

La grâce de Dieu est plus grande que le cœur de l’homme. Il n’y a pas de frontières à l’action de l’Esprit de Dieu. Tout à coup Zachée est debout devant Jésus et lui expose son nouveau programme de vie. C’est une vraie résurrection ! Sa conversion portera du fruit. De nouvelles valeurs fixeront ses priorités. Responsabilité, justice et miséricorde seront les fondements de son attitude. Accueilli par grâce, libéré par grâce, sauvé par grâce, il devient généreux, honnête quoi qu’il lui en coûte ! Le salut est entré dans la maison de Zachée. À Dieu rien n’est impossible.

Aujourd’hui encore Jésus veut entrer dans ma maison, diriger ma vie, changer mon comportement, me redonner la joie, la spontanéité, la générosité de Zachée, en me rappelant que l’amour de Dieu pour moi, sa fidélité, son engagement pour moi précèdent toujours mon obéissance, mon engagement, les œuvres bonnes que j’aimerais lui offrir. Aujourd’hui encore Le Seigneur s’arrête, pose son regard sur moi, m’interpelle par mon nom, pour que je puisse l’aimer en retour.