Portrait

ALLÉLUIA !
Une présentation de Byeong-Koan LEE, stagiaire à l'EEM de Bischwiller, et de sa famille.

Page9.jpg

Ma femme, nos enfants et moi sommes tous très heureux de donner quelques nouvelles concernant notre arrivée à Bischwiller pour passer une année de stage probatoire.

Permettez-moi d'abord de me présenter en quelques lignes.

Mes origines
Je suis né à Séoul en Corée du sud en 1963. Je n'ai reçu aucune éducation chrétienne de la part de mes parents mais, enfant, j'ai pu participer dans mon quartier aux activités de l'école du dimanche. Mais c'est pendant mon adolescence, alors que je cherchais un sens à ma vie, que le Seigneur est venu me rencontrer. Ayant une parole de Dieu à coeur (Esaïe 61.1 «Il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé») je me suis embarqué dans l'avion en 1988 vers la France dans le but de poursuivre des études de psychologie. Le Seigneur m'a conduit vers un poste de l'Armée du Salut à Besançon. Avec l'officière de ce poste j'ai eu des moments de partage sur le plan spirituel, mais j'ai aussi découvert l'engagement concret auprès de personnes qui souffrent d'une situation d'exclusion.
Mon engagement dans le poste de l'Armée du Salut continuait encore quand j'ai déménagé à Strasbourg. C'est à l'Université de Strasbourg que j'ai terminé mes études de psychologie et que j'ai rencontré ma femme Rachel. La France, qui était jusqu'alors pour moi un pays de passage, est devenu un pays où j'allais fonder ma propre famille.
Après la psychologie
Ayant obtenu le diplôme de psychologue, je me suis retrouvé pendant un an dans une situation de recherche d'emploi. Quand au bout de cette année on m'a proposé un travail dans une entreprise coréenne, ma femme et moi étions sur le point de devenir parents et je me suis senti obligé d'accepter ce travail. J'avais le sentiment que je déviais du chemin, mais je gardais la volonté de rester entièrement à la disposition du Seigneur. Maintenant je comprends que les cinq années passées dans l'entreprise ont été une étape que le Seigneur m'imposait avant d'arriver à la «terre promise».
Tout ce vécu m'a finalement amené à faire le choix d'être pasteur. C'est ainsi que je me retrouve de nouveau en Alsace, en tant que pasteur stagiaire à l'Église Évangélique Méthodiste de Bischwiller.
Ma famille
Ma femme - alsacienne - se dit qu'elle aura de l'aide pour convertir son mari coréen au Kougelhopf...
Notre fils Raphaël, 5 ans, s'est très vite fait des copains dans l'Église et il se plaît beaucoup dans sa nouvelle école. Quant à notre fille Rébecca, 1 an et 6 mois, elle fait redécouvrir aux paroissiens les joies et les soucis de la petite enfance.
Et maintenant
Nous remercions de tout coeur tous les amis messins et bischwillerois qui nous ont beaucoup aidé pour notre déménagement. Nous voilà bien installés et prêts à démarrer une année certainement bien remplie mais aussi très riche. Nous comptons sur votre prière. Que Dieu nous conduise à accomplir sa volonté.
«Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes oeuvres, que Dieu a préparées d'avance, afin que nous les pratiquions» (Ephésiens 2.10).
Byeong-Koan LEE